Médaille à la patte de sanglier

Cette médaille dont les premiers exemplaires ont été découverts au XVIIième siècle est comparable au dupondius au crocodile, et n'est différenciée de celui-ci que par la présence d'un appendice en forme de patte qui se trouve le plus souvent au dessus des deux bustes accolés et plus rarement au dessous. L'interprétation de la gravure qui reprend les trois variantes connues ne diffère pas de celle du dupondius au crocodile.

L'appendice en forme de patte étant trop schématique ne permet pas de déterminer de manière sûre de quel animal il s'agit. Les animaux le plus souvent évoqués sont la biche, le sanglier, le faon ou encore le boeuf. Le nombre très faible de ces médailles qui sont parvenues jusqu'à nous - environ 13 - et l'absence de contremarque témoigne d'une autre utilisation que celle d'un monnayage. Plusieurs interprétations ont donc été données sur cette médaille. Certains pensaient qu'elle n'avait été frappée que pour être jetée dans les fondations du temple de Diane d'où l'interprétation de l'appendice comme étant un pied de biche (la biche étant l'animal consacré à Diane). D'autres penses que cette médaille était portée au cou par superstition en guise d'amulette. L'interprétation la plus plausible reste que cette médaille ait servie d'ex-voto.

Attention, la rareté de cette médaille a engendré de nombreux faux du XVIIIème siècle et actuels. Ces faux ne sont pas tous évidents à reconnaître, d'ailleurs les exemplaires conservés dans les musées ne semblent pas tous authentiques. Certains, constatant le fait qu'aucun flan ne présente les caractéristiques des monnaies "classiques", à savoir les stries à la surface et la tranche biseautée (cf fabrication), n'hésitent pas à classer l'ensemble de ces médailles comme des faux du XVIIIème. On constate également qu'aucune trouvaille récente n'a été faite. Quant aux conditions de découverte des exemplaires trouvés au XVIIIème, elles relèvent toutes du flou artistique. Les témoignages de première main sont inexistants et les rapports sur ces découvertes sont vagues et contradictoires.


Faux récent moulé, 15,01g

Reprenons tout de même les différents lieux où l'on a, parait-il, retrouvé cette médaille :
- A Vaison-la-Romaine
- Dans le bassin de la Fontaine de Nîmes
- Au voisinage du temple de Diane
- A Blieschwihr
- A Saint-Christol-Les-Alès
- Dans le Château d'eau antique de Nîmes




sommaire